Dark Lens – Cédric Delsaux

Editions Xavier Barral, 2011

 

Une fois n’est pas coutume, c’est un livre de photographies que je vous présente aujourd’hui. Jolie découverte que ce très bel ouvrage, original et surprenant, qui allie l’un de mes centres d’intérêt (la photo) à l’une de mes principales obsessions, à savoir l’univers de la saga Star Wars (c’est mon côté geek).

 

Darth Vader, Dubai, 2009

 

La couverture annonce le ton. Le jeune photographe Cédric Delsaux, déjà auteur d’une série sur la banlieue, La vitrine des choses, a concocté une série de photomontages très travaillés, faisant évoluer les personnages créés par George Lucas dans un ensemble de paysages urbains contemporains (voir l’interview parue il y a quelques mois dans L’Express).

 

“Ce qui m’importait, c’était de donner une profondeur, de rendre étrange et mystérieux ces lieux hétérogènes et trop souvent stigmatisés. Grâce aux personnages de Star Wars, la banlieue devient le décors grandiose et affligeant –comment ne pas se croire parfois en pleine étoile noire?– d’une histoire dont elle occupe enfin le centre. Ainsi transfigurée, elle offre le spectacle d’une violence cathartique et sans enjeu. Mais pourquoi de simples personnages tirés d’une mythologie hollywoodienne arrivent-ils à en modifier notre perception ?” 
(voir site galerie Acte2)

 

C-3PO and the White Visa, Paris, 2005

 

C-3PO & the Fire, Dubai, 2009

 

L’idée de base est géniale ! Les clichés, dont j’ai aimé l’esthétique, sont étonnamment réalistes, et finalement assez troublants. Les personnages secondaires ont ici la vedette : droïdes, clones, X-wings, Millenium Falcon et autres quadripodes impériaux semblent parfaitement à leur place dans cet univers délabré.

 

Death Trooper, Dubai, 2011

 

Probe Droïd, Iceland, 2010

 

De la banlieue parisienne à celle de Lille en passant par Dubai (inépuisable source d’inspiration), Cédric Delsaux nous propose une saisissante succession de chantiers, parkings, immeubles en construction, entrepôts et autres no man’s land, dont la banale laideur semble comme illuminée de l’intérieur par la présence incongrue de ces personnages fictifs. Ce n’est en aucun cas un pastiche, bien que la plupart des oeuvres reproduites dans le livre ne soient pas dénuées d’un certain humour (on s’amusera à repérer la présence d’un C-3PO ou d’un Darth Vader dissimulés dans l’image, à la manière d’un “Où est Charlie?”).

 

Une série de photographies réjouissantes de mon point de vue, devant lesquelles vous resterez peut-être dubitatif si la saga Star Wars vous laisse de marbre.

 

Pour admirer d’autres photos, n’hésitez pas à visiter le site de la galerie Acte2, qui propose également un aperçu de l’autre exposition de Cédric DelsauxNous resterons sur Terre.

 
———————————————

 

 

Nouvelle participation au challenge Beaux Livres d’Eiluned, ainsi qu’au projet non fiction de Flo.

 

Ils pourraient également vous intéresser :

5 thoughts on “Dark Lens – Cédric Delsaux

  1. Je ne suis pas une fan de Star Wars donc je crois que je vais passer mon tour cette fois. Par contre, je trouve l'idée vraiment bonne et originale ! Ca donne vraiment une autre dimension aux photos : comme quoi, la fiction modifie bel et bien la réalité en quelque sorte.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *